18 mai 2011

Art au Lycée


Mardi 10 mai au Lycée, Ian Hamard (alias YannTrepovich) nous a proposé un "vernissage / performance" nous faisant découvrir son travail de peintures et photographies. En collaboration avec Romain Sanchez, bien connu des spectateurs de la Troupe de l'Olivier, il a écrit un spectacle total mêlant poésie, théâtre, vidéo, musique...impliquant le spectateur dans une réflexion sur son propre rapport à l'art. Inspiré par le Dadaïsme, ils ont su jouer avec des contraintes pour nous proposer un spectacle de qualité.
Le tout sous la bienveillante assistance de Madame Loumagne.
B. Manuel




11 mai 2011

Bal du Lycée


Pourquoi va-t-il au bal avec une pelle ?
Réponse à l'adresse mail ; manuel.13012@gmail.com
Les meilleures réponses seront publiées.


Fête du Lycée

L’atelier musique nous a offert un concert décoiffant, dont l’impressionnante qualité est le fruit d’un travail fidèle depuis 8 mois. Ce ne sont pas des groupes que nous avons vus à l’œuvre, mais bien un grand groupe soudé et vivant, constitué de jeunes et d’adultes, où le vedettariat n’avait pas sa place mais où chaque talent, même modeste, s’est mis au service de la réussite de l’ensemble.

Qui dira qu’il n’y a pas d’aridité dans l’inlassable répétition d’un morceau ? Qu’il n’y a pas de tensions à dépasser, dans le groupe comme en chacun ? Combien de temps a-t-il fallu pour faire aboutir chaque morceau ?

Les clés de ce succès sont à trouver dans le collectif qui a renvoyé chacun au meilleur de ce qu’il peut donner : un engagement, une fidélité dans l’effort, une solidarité lorsque l’autre fléchit, et un vrai partenariat entre ados et adultes, également exposés sur scène. Ceux qui sauront transposer à leur travail intellectuel y trouveront le même dynamisme intérieur…

Les talents sur scène de la 2° partie du spectacle sont nés d’initiatives diverses rassemblées par l’équipe de la Vie scolaire. Humour, grâce, légèreté, et toujours cette audace de la scène, cette exigence généreuse d’offrir au public un spectacle de qualité.

Le bal a nécessité lui aussi un gros travail de préparation, assuré par une équipe qui était motivée par un beau désir d’offrir aux autres un vrai moment convivial. Cette équipe constituée là aussi de jeunes et d’adultes, a peu dansé pour être au service de ce temps et est restée tard dans la nuit pour remettre le lycée dans sa configuration habituelle.

Des parents d’élèves de l’APEL étaient là eux aussi au service, pour servir l’apéritif qui a clos le concert devant l’olivier qu’ils ont planté.

Ainsi, c’est une journée où s’est donné à voir un peu de ce que nous désirons vivre à l’Olivier : un partenariat entre des élèves et des adultes engagés ensemble au service des autres. Des élèves qui se lancent vers plus d’autonomie, prennent des responsabilités pour valoriser leur lycée (une partie des recettes allant vers du matériel musical et l’aménagement de l’espace vert), et pour plus de solidarité (une autre partie des recettes ira à notre filleule vietnamienne dont nous finançons les études depuis plusieurs années). Des anciens élèves qui reviennent aider les plus jeunes, en cours et dans les moments festifs (merci notamment à Romain et Jean Michel). Des parents de l’APEL qui sont un réel soutien bienveillant grâce à leur investissement discret et fidèle dans la vie du lycée. Claire Vercellino, qui donne bénévolement tant de temps et d’énergie à nos élèves. Des professeurs et des personnels enfin, qui ont donné à cette occasion bien au-delà de ce que leur métier exige, à l’image de l’engagement de l’équipe éducative au service du projet pédagogique du lycée. Que tous en soient remerciés.

Oui, notre communauté continue à grandir et à se construire, et nous pouvons nous en réjouir !

Christian Robet

Les images seront bientôt en ligne

9 mai 2011

Chandeleur 2011

Chandeleur

(Toutes les photos en lien en bas du texte)

La proposition était toute simple : habiter le lycée en attendant de marcher jusqu’à St Victor pour la célébration de 6h30. Nous avons eu la belle surprise d’accueillir plus de 70 élèves ! Au programme, crêpes puis film sur la Chandeleur réalisé par l’équipe pastorale de l’Olivier il y a quelques années. Ensuite, chacun a pu occuper la nuit à dormir ou à veiller, avec la possibilité aussi de rencontrer frère Pierre Etienne. De guitares en discussions dans les couloirs, au foyer ou à la chapelle, bien peu ont dormi, bien sûr…

A 3h, nous avons allumé un grand brasier avec le bois inutilisable de nos arbres coupés puis illuminé le lycée avec des lumignons disposés sur toute la façade. En regardant nos élèves s’activer, en voyant peu à peu disparaître le tas de bois qui tout l’hiver était resté devant nos yeux, je ne pouvais m’empêcher de penser au symbole qui nous était donné : dans les vies de nos ados comme dans les nôtres, il y a comme dans ce bois mort des zones d’ombre, des souffrances qui n’ont pas de signification en elles-mêmes, et qui alourdissent notre regard. La lumière peut pourtant en surgir parfois et cela peut être comme une renaissance. Comment disposer ce bois pour que le feu puisse prendre ?

Nous avons laissé derrière nous le lycée illuminé pour une bonne marche vers St Victor. Assis au pied de l’autel, puis quelques heures plus tard en cours, certains avaient du mal à garder les yeux ouverts, mais qu’importe : nous avions partagé un beau moment de fraternité au cœur de l’hiver. C’est bien cela, la pastorale de l’Olivier : habitons nos cœurs, c’est là que notre Dieu vient nous visiter.

Christian ROBET

les photos

Les arbres de la cour du lycée

Chers parents,
De nouveaux arbres ont été replantés vendredi 18 mars, et la cour a retrouvé un aspect normal. Comme en septembre, j’ai réuni tous les élèves dans la cour lundi matin pour leur dire quelques mots que je joins à ce courrier. J’en profite pour remercier d’une part tous ceux qui se sont manifestés pour dire leur soutien, et d’autre part l’association des parents d’élèves qui de façon très concrète, a décidé d’ajouter un magnifique olivier centenaire que vous pourrez admirer devant le foyer des élèves, contre la clôture. Voilà encore un beau symbole qui place les parents à une juste place : du côté de la confiance en l’avenir, du côté du pari de l’espérance.
Bien cordialement
Christian Robet
Texte lu aux lycéens (version pdf) Texte Ch Robet

3 mai 2011

Sur la prochaine photo du stade il y aura des élèves !


Ca y est le stade est terminé et opérationnel !